Rechercher dans ce blog

mercredi 4 mars 2015

La poupée du diable d'Alain Bérard

Salut salut !

Ca faisait longtemps que je n’avais pas écris d’article … Mais je vais essayer de rattraper mon retard !
Commençons tout de suite avec un livre que j’ai lu au mois de février et qui a été un vrai coup de cœur !



« La poupée du diable
Un village perdu dans la montagne. Une jeune fille coupeuse du secret. Une victime d’un viol inique. La vengeance, qui parfois prend un goût amère. Julie connaît les simples. Celles qui guérissent et celles qui tuent. Elle en use pour connaître le repas de son âme, mais n’est-ce pas plonger dans des tourments encore bien pires ? Car elle connaît aussi le pardon, mais il était décrit dans le grand-livre du destin que tous devraient payer leur forfait. Cupidon la larde de ses flèches, les distribue au hasard et atteint celui qu’elle n’attendait pas. »

J’ai été agréablement surprise par cette lecture qui n’a l’air de rien à première vue. C’est vrai que la couverture n’est pas très accrochante au grand public, mais moi, c’est justement la couverture qui m’a attiré, j’ai vu l’image de cette poupée nue et j’ai eu le coup de foudre. J’aime aussi le style du dessin, on dirait un dessin dans un coin de cahier d’un étudiant et c’est ça qui me plaît !

L’histoire est méga sombre ! On se retrouve, dès le début, avec un acte horrible, la jeune fille se renferme sur elle avant de préméditer sa vengeance et ensuite c’est un bain de sang et d’horreur !
Au-delà des actes sanguinaires, il y a toute une torture psychologique pour les personnages et pour nous. Parce qu’on se rend compte au bout d’un moment que la jeune fille, Julie, prend plaisir à se qu'elle fait subir à ses violeurs et elle va se perdre dans ses émotions. Du coup, on se demande qui est vraiment la pire personne, la plus détestable dans ce livre ?


L’écriture de l’auteur est sans chichi, il n’y a aucune frime dans les mots et dans la tournure des phrases. C’est une écriture simple et directe ! Et j’adore ça, pas besoin de tourner autour du pot pendant trois heures pour dire les choses, on va a l’essentiel mais en gardant un suspense et une tension insoutenable !  

------------------------------------------------------
Que pensez-vous de ce livre ? Avez-vous envie de le lire ?

Vous pouvez aussi me retrouver sur les réseaux sociaux:
Facebook: Shape F. Book
Twitter: Shape_x
Instagram: Shape190
YouTube: Shape Fleur
Gmail: shape.flowers@gmail.com