Rechercher dans ce blog

mercredi 14 octobre 2015

Sweet Sixteen de Annelise Heurtier

Bonjour Bonjour !
Parlons d’une histoire sur la ségrégation qui va vous retourner.




«          - Quand est-ce que tu avais prévu de nous en parler ? As-tu pensé aux conséquences de ta décision ? As-tu seulement compris que tu vas tous nous mettre en danger ?
Molly était d’abord restée dans voix, la bouche ouverte, hébétée.
-          Un paquet de Noirs se sont fait lyncher, et pour moins que ça, ma petite fille ! avait hurlé sa mère.


Rentrée 1957.
Le plus prestigieux lycée de l’Arkansas ouvre pour la première fois ses portes à des étudiants noirs.
Ils sont neuf à tenter l’aventure. Ils sont deux mille cinq cents, prêts à tout pour les empêcher. »


J’ai vraiment passé un truc bon moment dans cette histoire. Un « bon moment » … je me comprends, quand il s’agit de ségrégation, ce n’est jamais très agréable. Mais quand même ! J’ai trouvé que c’était une histoire qui joue beaucoup sur les sentiments et qui ne mise pas vraiment sur les moments d’actions. Pour tout vous dire, je trouve que c’est un très bon livre qui ne frime pas, qui n’a pas eu besoin d’en faire trop pour plaire (en tout cas, dans mon cas !)

Nous rencontrons Molly et Grace qui sont deux jeunes filles du même âge, du même lycée, qui ont les mêmes envies et qui, pourtant, ne peuvent pas vivre de la même façon.
Molly n’a pas la même couleur de peau que Grace, là est toute la différence entre ces demoiselles. Une petite différence (et encore) pour nous, aujourd’hui, mais en 1957, cela entraine beaucoup de problèmes.
Molly fait donc partie des neufs afro-américains à tenter l’aventure dans un lycée de blancs. Là,  (je ne pense pas que c’est une surprise pour vous) elle vivra l’enfer. Elle, qui était tellement contente de pouvoir changer l’histoire comme Rosa Parks, toute cette bonne humeur, cette volonté se verra perdue dès le premier jour. Au fil des pages, on comprend les conditions de vies des afro-americains à ce moment là de l’histoire et que, même si la justice est de plus en plus de leur côté, ils ne pourront pas vivre en paix avant un moment.
Grace, elle, vit dans une famille « blanche américaine », sa mère fait parti d’une association qui est contre le fait que les « noirs » étudient avec les « blancs ». Je vous laisse donc deviner comment Grace voit les choses…

C’est une des histoires sur la ségrégation basé sur des faits réels qui m’a le plus retourné et révolté !
Je savais bien sur que j’allais trouver des horreurs dans ces pages mais je ne pensais pas en trouver chez certaines personnes auxquelles je ne m’y attendais vraiment pas. Au niveau du roman, c’est très bon du coup, parce que l’auteur a réussit à me surprendre.
C’est une histoire qui se lit vraiment toute seule. Malgré le fait que la ségrégation soit un sujet violent, ne vous attendez pas à lire trop de choses dégoûtantes (sang, torture). Ne vous attendez pas à trop d’actions non plus, tout le livre se joue sur les sentiments.

Je pensais d’ailleurs que c’était un roman très jeunesse (je ne sais pas si ça se dit ça !) mais il faut quand même avoir quelques notions d’histoires pour comprendre certains points (comme par exemple : qui est Rosa Parks ? Ou qu’est ce que le KKK ? )

---------------------------------------------------------
L'avez-vous lu ? 


YouTube: Shape Fleur
Facebook: Shape Fleur
Twitter: Shape_x
Instagram: Shape190
Snapchat: Shape-x
Gmail: shape.flowers@gmail.com
Babelio: ShapeFleur
Livraddict: Shape Fleur

lundi 12 octobre 2015

Icônne de Natoo

Bonjour bonjour !
Partons dans un magazine rempli de WTF et de OUHAOU





Ce magazine est une tuerie, tout simplement. Si vous n’avez pas le moral, il suffit de lire la première page et c’est bon, vous passerez une bonne journée.
Dans ces pages se cache un concentré de pur bonheur et d’arc-en-ciel !
Vous pourrez y retrouver des conseils beauté, mode, life style comme la mode do it yourself, home sweet home où vous pourrez découvrir comme se faire un look home sweet home facilement !
Et bien sur, comme dans tous les magazines féminins, la pub est vraiment très présente : Chianel, J’endors, Desigueu, Q-lot, Bourjons … Enfin bref, tous les atouts d’un magazine féminin normal.
Vous aurez comprit qu’il n’est pas normal ce magazine ! Mais prenez vous au jeu de le lire vraiment.

Surtout, ayez l’esprit ouvert, c’est de L’HUMOUR !

Je tiens vraiment à mettre en avant le travail fait par Natoo et son équipe. Quel travail ! Tout est vraiment comme dans un vrai magazine (la mise en page, la façon de faire les articles, conseils …) qu’on pourrait presque y croire !
Les couleurs sont géniales, les articles sont à mourir de rire, les photos, je n’en parle même pas tellement c’est du gros délire !
C’est rigolo aussi de retrouver d’autres personnages issus du monde d’internet et de Youtube dans ce livre.


Je vous le conseil vraiment si vous voulez passer un très bon moment et que vous avez envie de rire ! Mais le gros rire quoi, le fou rire même !


----------------------------------------------------------------
Qu'en dites vous ? 


Vous pouvez me retrouver sur les réseaux sociaux:
YouTube: Shape Fleur
Facebook: Shape Fleur
Twitter: Shape_x
Instagram: Shape190
Livraddict: Shape Fleur
Snapchat: Shape-x
Gmail: shape.flowers@gmail.com

C'est lundi, que lisez-vous ? [23]

Bonjour bonjour !
C'est lundi, que lisez-vous ?





Je reprend un rendez-vous initié par Mallou, qui s'est inspirée de It's Monday, what are you reading ? de One Person's Journey Through a World of Books. Le récapitulatif des liens se fait sur le blog de Galleane.


Tous les lundis, nous répondons à trois petites questions:
1. Qu'avons-nous lu la semaine passée ?
2. Que sommes-nous en train de lire ? 
3. Qu'allons nous lire ensuite ?


Ce que j'ai lu la semaine passée


Si ma tante en avait de San Antonio
Fleuve noir
"Si ma tante en avait eu, les choses se seraient passées autrement. Ce livre n'aurait pas eu lieu, mon éditeur aurait donc été déclaré en faillite, plusieurs centaines d'ouvriers du livre seraient allés grossir la cohorte des chômeurs, l'économie française n'y aurait pas résisté, la pauvre, tant déjà qu'elle boite. La révolution en aurait consécuté. Là-dessus la Russie nous Praguait dans la foulée, histoire de rétablir l'ordre. Ce que voyant, les Ricains s'annonçaient pour "pas de ça Lisette !". Conflit mondial, bombes nucléaires énuclantes et découillantes. Fin de la vie sur la planète. Point à la ligne.
Voilà, brièvement résumé, ce qui se serait passé si ma tante en avait eu. 
En outre, si ma tante en avait eu, on l'aurait appelée "mon oncle", pas vrai ? 
Heureusement, ma tante n'en avait pas. 
Par contre Santantonio et Béru, eux, enavaient. Et des grosses comme ça, viens voir !"


Ce que je suis en train de lire


Sweet Sixteen de Annelise Heurtier
Editions France Loisir
" - Quand est-ce que tu avais prévu de nous en parler ? As-tu pensé aux conséquences de ta décision ? As-tu seulement compris que tu vas tous nous mettre en danger ? 
Molly était d'abord restée sans voix, la bouche ouverte, hébétée. 
- Un paquet de Noirs se sont fait lyncher, et pour moins que ça, ma petite fille ! avait hurlé sa mère.

Rentrée 1957.
Le plus prestigieux lycée de l'Arkansas ouvre pour la première fois ses portes à des étudiantes noirs. Ils sont neuf à tenter l'aventure. Ils sont deux mille cinq cents, prêts à tout pour les empêcher."



Sociologie de la littérature de Paul Dirkx
Armand Colin
"La sociologie de la littérature, moins bien établie dans le domaine francophone ou dans d'autres aires linguistiques, est encore trop souvent réduite à l'étude de certains aspects "extralittéraires" des textes (production, diffusion, consommation). Ou alors elle est considérée comme une forme de critique textuelle, que l'on désigne volontiers par le mot vague "sociocritique". en réalité, elle réunit des approches qui traitent de tous les aspects littéraires, les plus "extratextels" comme les plus "intratextuels". On verra même que cette opposition entre texte et hors-texte, entre littérature et société, est au coeur de ses préoccupations et que les choses ne sont pas aussi simples. En fin de compte, il apparaît que les questions que pose cette discipline conduisent le lecteur, qu'il soit étudiant, lecteur professionnel ou lecteur occasionnel, à mettre à son tour en question certaines évidences s'agissant de cet art dont il reste beaucoup à dire.
Cet ouvrage retrace l'évolution d'une discipline peu instituée et ce pour mieux comprendre les hypothèses majeures.
Il expose les diverses approches dans l'espace francophone en dégageant leurs points communs et leurs divergences.
Il s'appuie sur des exemples qui montrent que la lecture des oeuvres gagné à tenir compte de leur mode de fonctionnement éminemment social."



Docteur sleep de Stephen King
Albin Michel
"Depuis Shining, le petit Danny Torrance a grandi. Ses démons aussi..."


Ce que je vais lire ensuite

Le hasard est quelque chose de génial des fois.


-----------------------------------------------------------------

Et vous, que lisez-vous ?

Vous pouvez me retrouver sur les réseaux sociaux:
YouTube: Shape Fleur
Facebook: Shape Fleur
Twitter: Shape_x
Instagram: Shape190
Livraddict: Shape Fleur
Snapchat: Shape-x
Gmail: shape.flowers@gmail.com

Phobos, tome 1 de Victor Dixen

Bonjour bonjour !
Embarquez pour Mars et venez faire la connaissance de Léonor.





"Six prétendantes.
Six prétendants.
Six minutes pour se rencontrer.
L'éternité pour s'aimer.

Ils veulent marquer l'histoire avec un grand H.

Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d'un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir; sous l'oeil des caméras embarquées.
Ils sont les prétendants du programme Genesis, l'émission de speed-dating la plus folle de l'Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars. 

Elle veut trouver l'amour avec un grand A.

Léonor orpheline de dix-huit ans, est l'une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l'amour. Elle a signé pour un aller dans retour ...

Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter. "


Voici encore un chef-d’œuvre signé Victor Dixen. Il n'y a pas à dire, je crois que c'est mon auteur préféré. J'ai vraiment aimé chacun de ses livres sans exceptions ! Il est si facile d'entrer dans les univers qu'il créer, même si ils sont tous différents entre eux. Je pense que c'est à cause de ma curiosité aussi que je ne peux m'empêcher d'aller fouiner dans ces histoires. 
Encore une fois, ici, Victor Dixen arrive à nous garder accroché à chaque page.

Phobos. C’est l’histoire de Léonor qui a été sélectionné pour accomplir une mission très importante : participer à la création de la première colonie humaine sur Mars. Tout cela, sous forme de jeu télévisé : un speed-dating.
Avec elles, embarqueront cinq filles et 6 garçons qui font aussi parti du jeu. Ils sont tous jeunes et rêvent de gloire et d’amour (en tout cas, surtout du côté des filles).
Tout au long du livre, nous allons apprendre comment vivent chacun d’eux, comment se passe la vie en communauté, comment les séances de speed-dating se déroulent et surtout, on apprend qui sont ces jeunes qui s’embarquent dans une folle aventure.
Et d’un autre côté, on apprend comment ça se passe derrière les caméras, la production … Et il peut se cacher là-dessous de terribles secrets.

J’ai beaucoup de mal à expliquer, à trouver les mots pour cette histoire. Je l’ai tellement aimé.
Je me suis beaucoup attachée à Léonor, son caractère, son personnage et son histoire. Par contre, je ne saurai pas dire ce que je ressens au niveau des autres personnages. Ils sont tellement différents entre eux et je suis sûre que dans ce tome là, on ne sait pas tout de leurs secrets (même si on en apprend quand même pas mal !)

C’est une histoire pleine d’émotions, de sentiments et parfois même de révoltes. Et je ne peux pas vous dire mes chers amis, pourquoi ! Et c’est une torture mais il faut absolument que vous le lisiez.
Je suis vraiment désolée pour cet avis qui n’est pas très constructif et qui, j’imagine, vous laisse un peu flou sur le sujet. Mais en le lisant, vous verrez à quel point il bouleverse toute notre âme. C’est une histoire qui nous fait réfléchir sur tous les aspects de la téléréalité. 

-------------------------------------------------------
L'avez-vous lu ?

Vous pouvez me retrouver sur les réseaux sociaux:
YouTube: Shape Fleur
Facebook: Shape Fleur
Twitter: Shape_x
Instagram: Shape190
Snapchat: shape-x
Livraddict: Shape Fleur
Gmail; shape.flowers@gmail.com

lundi 5 octobre 2015

C'est lundi, que lisez-vous ? [22]

Bonjour, bonjour !
C'est lundi, que lisez-vous ?




Je reprend un rendez-vous initié par Mallou, qui s'est inspirée de It's Monday, what are you reading ? de One Person's Journey Through a World of Books. Le récapitulatif des liens se fait sur le blog de Galleane.


Tous les lundis, nous répondons à trois petites questions:
1. Qu'avons-nous lu la semaine passée ?
2. Que sommes-nous en train de lire ? 
3. Qu'allons nous lire ensuite ?


Ce que j'ai lu la semaine passée



Arthur et les Minimoys, tome 1 de Luc Besson
"Arthur a bien des soucis. Un méchant promoteur rêve de saison la belle maison de sa grand-mère dans laquelle il passe ses vacances.
Pas questions de compter sur ses parents qui l'ont déposé là sans ménagement. Pas question non plus d'attendre son grand-père, disparu mystérieusement il y a maintenant quatre ans.
Et puis, comble de malchance, Arthur n'a que dix ans ... Peut être pourra-t-il compter sur Alfred, son gros chien plus affectueux qu'intelligent ?
A moins que, dans la vieille bibliothèque du grand-père, un grimoire ne lui permette de passer "de l'autre côté", au pays des minimoys ...
Eux seuls peuvent encore tout sauver !"



Ce que je suis en train de lire


Si ma tante en avait de San Antonio
(Fleuve Noir)
"Si ma tante en avait eu, les choses se seraient passées autrement. Ce livre n'aurait pas eu lieu, mon éditeur aurait donc été déclaré en faillite, plusieurs centaines d'ouvriers du livre seraient allés grossir la cohorte des chômeurs, l'économie française n'y aurait pas résisté, la pauvre, tant déjà qu'elle boite. La révolution en aurait consécuté. Là-dessus la Russie nous Praguait dans la foulée, histoire de rétablir l'ordre. Ce que voyant, les Ricains s'annonçaient pour "pas de ça Lisette !". Conflit mondial, bombes nucléaires énuclantes et découillantes. Fin de la vie sur la planète. Point à la ligne.
Voilà, brièvement résumé, ce qui se serait passé si ma tante en avait eu. 
En outre, si ma tante en avait eu, on l'aurait appelée "mon oncle", pas vrai ? 
Heureusement, ma tante n'en avait pas. 
Par contre Santantonio et Béru, eux, enavaient. Et des grosses comme ça, viens voir !"


Ce que je vais lire ensuite

C'est une très bonne question.


------------------------------------------------------
Et vous, que lisez-vous ?

Vous pouvez me retrouver sur les réseaux sociaux:
YouTube: Shape Fleur
Facebook: Shape Fleur
Twitter: Shape_x
Instagram: Shape190
Livraddict: Shape Fleur
Snapchat: Shape-x
Gmail: shape.flowers@gmail.com