Rechercher dans ce blog

mercredi 14 octobre 2015

Sweet Sixteen de Annelise Heurtier

Bonjour Bonjour !
Parlons d’une histoire sur la ségrégation qui va vous retourner.




«          - Quand est-ce que tu avais prévu de nous en parler ? As-tu pensé aux conséquences de ta décision ? As-tu seulement compris que tu vas tous nous mettre en danger ?
Molly était d’abord restée dans voix, la bouche ouverte, hébétée.
-          Un paquet de Noirs se sont fait lyncher, et pour moins que ça, ma petite fille ! avait hurlé sa mère.


Rentrée 1957.
Le plus prestigieux lycée de l’Arkansas ouvre pour la première fois ses portes à des étudiants noirs.
Ils sont neuf à tenter l’aventure. Ils sont deux mille cinq cents, prêts à tout pour les empêcher. »


J’ai vraiment passé un truc bon moment dans cette histoire. Un « bon moment » … je me comprends, quand il s’agit de ségrégation, ce n’est jamais très agréable. Mais quand même ! J’ai trouvé que c’était une histoire qui joue beaucoup sur les sentiments et qui ne mise pas vraiment sur les moments d’actions. Pour tout vous dire, je trouve que c’est un très bon livre qui ne frime pas, qui n’a pas eu besoin d’en faire trop pour plaire (en tout cas, dans mon cas !)

Nous rencontrons Molly et Grace qui sont deux jeunes filles du même âge, du même lycée, qui ont les mêmes envies et qui, pourtant, ne peuvent pas vivre de la même façon.
Molly n’a pas la même couleur de peau que Grace, là est toute la différence entre ces demoiselles. Une petite différence (et encore) pour nous, aujourd’hui, mais en 1957, cela entraine beaucoup de problèmes.
Molly fait donc partie des neufs afro-américains à tenter l’aventure dans un lycée de blancs. Là,  (je ne pense pas que c’est une surprise pour vous) elle vivra l’enfer. Elle, qui était tellement contente de pouvoir changer l’histoire comme Rosa Parks, toute cette bonne humeur, cette volonté se verra perdue dès le premier jour. Au fil des pages, on comprend les conditions de vies des afro-americains à ce moment là de l’histoire et que, même si la justice est de plus en plus de leur côté, ils ne pourront pas vivre en paix avant un moment.
Grace, elle, vit dans une famille « blanche américaine », sa mère fait parti d’une association qui est contre le fait que les « noirs » étudient avec les « blancs ». Je vous laisse donc deviner comment Grace voit les choses…

C’est une des histoires sur la ségrégation basé sur des faits réels qui m’a le plus retourné et révolté !
Je savais bien sur que j’allais trouver des horreurs dans ces pages mais je ne pensais pas en trouver chez certaines personnes auxquelles je ne m’y attendais vraiment pas. Au niveau du roman, c’est très bon du coup, parce que l’auteur a réussit à me surprendre.
C’est une histoire qui se lit vraiment toute seule. Malgré le fait que la ségrégation soit un sujet violent, ne vous attendez pas à lire trop de choses dégoûtantes (sang, torture). Ne vous attendez pas à trop d’actions non plus, tout le livre se joue sur les sentiments.

Je pensais d’ailleurs que c’était un roman très jeunesse (je ne sais pas si ça se dit ça !) mais il faut quand même avoir quelques notions d’histoires pour comprendre certains points (comme par exemple : qui est Rosa Parks ? Ou qu’est ce que le KKK ? )

---------------------------------------------------------
L'avez-vous lu ? 


YouTube: Shape Fleur
Facebook: Shape Fleur
Twitter: Shape_x
Instagram: Shape190
Snapchat: Shape-x
Gmail: shape.flowers@gmail.com
Babelio: ShapeFleur
Livraddict: Shape Fleur