Rechercher dans ce blog

dimanche 26 juillet 2015

Bilan Juin 2015: Découvertes et relectures

Salut tout le monde, j’espère que vous allez bien ! 

On se retrouve aujourd’hui pour faire mon bilan du mois de Juin. Ce mois-ci j’ai lu 7 livres.
Avant de commencer, je voulais m’excusez parce que pour cette fois il n’y aura pas de vidéo bilan, ça sera juste un article. Si vous voulez plus d’informations sur le pourquoi du comment de la chose, je vous laisse aller jeter un petit coup d’œil sur ma page Facebook.
Je préviens aussi que je ne vais pas faire ici les chroniques de chaque livre de ce bilan, je ferai ça tout beau tout propre sur d’autres pages !
Bon, on va arrêter de blablater et passons aux choses sérieuses !




La guerre des Elfes, livre 1 d’Herbie Brennan
«  La vie de Henry Atherton bascule le jour où il capture … un papillon ! Ce papillon n’est autre que Pyrgus, héritier du royaume des Elfes de la Lumière. Entré dans le monde de Henry par un portail magique, Pyrgus doit coûte que coûte rentrer chez lui, car là-bas Beleth, le démon des Elfes de la nuit, rêve de conquérir le pouvoir… Pour secourir Pyrgus, Henry devra lui aussi franchir le portail et accéder au monde des Elfes, désormais à feu et à sang … »

C’est un livre que j’ai pas mal aimé. Je ne sais pas pourquoi, il n’a rien de ouah, il est simple à vrai dire ! Les seules petites choses que je pourrai dire c’est que c’est parfois un peu long, les actions, toutes les petites choses de ce livre sont un peu longues à se mettre en place. Et il y a un point en particulier que je n’ai pas trop aimé c’est la façon dont Henry a au début face à un problème avec ses parents. (Je ne veux pas vous spoiler, alors je n’en dis pas trop)
Malgré ça j’ai beaucoup aimé l’univers qu’Herbie Brennan développe dans ce livre, il est bien fait, bien pensé.
Ce livre n’est pas un coup de cœur non plus, mais j’ai passé un très bon moment.




Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire (tome 8 : Panique à la clinique) de Lemony Snicket
« Cher lecteur,
Je te conseillerais bien de jeter ce livre. Mais, auparavant, tu aimerais peut-être savoir pourquoi. La raison en est qu’il relate le pire épisode à ce jour de la vie des orphelins Baudelaire – leur bref passage dans une clinique véreuse - , ce qui en fait l’ouvrage le plus sinistre jamais publié depuis l’invention de l’imprimerie.
C’est bien simple, dans ce volume, tout est détestable d’un bout à l’autre. Pareille lecture n’a rien d’une partie de plaisir.
Moi qui ai fait le serment de narrer ce récit sans omettre un seul détail sordide, je suis bien placé pour savoir qu’il ne mérite que la corbeille à papiers, où tu l’as sans doute pêché.
Avec mes sentiments respectueux,
Lemony Snicket. »

Pour être honnête, je suis déçue par ce tome parce que le tome 7 (le précédent) avait une fin qui présageait un tome 8 vraiment fort en émotions, avec des actions de dingues... Et finalement dans ce tome 8, pas vraiment … Il s’y passe quand même pleins de choses, le contenu est riche mais pas autant que je le pensais.
Cela n’empêche pas que ce tome fait avancer l’histoire et créer une tension de plus. Ca reste encore ma série préférée !



Je me suis réveillé seul et j’irai me coucher pareil mais un peu plus ivre d’Anthony Steri
« Y’a-t-il une place pour l’art entre la langue et le prépuce ? Vous le saurez en ouvrant ce bouquin. »

J’ai beaucoup beaucoup aimé ce recueil de nouvelles, j’ai beaucoup beaucoup rit aussi. Il y a parfois des situations qui sont un peu … WTF, tirées par les cheveux, bien sûr mais tellement drôle ! Le seul petit point négatif que je pourrai dire c’est que l’auteur a fait du trash pour du trash sur certaines nouvelles. Alors qu’il y aurai peut être une façon un peu plus subtile et gracieuse de dire les choses et d’avoir le même résultat chez le lecteur. Même si je pense que si l’auteur faisait quelque chose de propre, l’auteur perdrait son style (serai-ce un défi là ?!)



Harry Potter et la coupe de feu (tome 4) de J. K. Rowling
«  Harry Potter a quatorze ans et entre en quatrième année au collège de Poudlard. Une grande nouvelle attend Harry, Ron et Hermione à leur arrivée ; la tenue d’un tournoi de magie exceptionnel entre les plus célèbres écoles de sorcelleries. Déjà les délégations étrangères font leur entrée. Harry se réjouit… trop vite. Il va se retrouver plongé au cœur des événements les plus dramatiques qu’il ait jamais eu à affronter. »

Pour l’instant c’ets le tome que j’ai le moins aimé relire. Je pense que c’est peut être parce que j’ai fais un trop pleins d’Harry Potter, parce que j’ai commencé à lire ce tome pour le marathon Harry Potter de Mai et du coup, à force d’être trop dedans j’ai dû faire une overdose d’Harry Potter.
Ou alors c’est l’histoire qui, tout simplement, me plaît moins que les autres. Ce n’est pas que je ne l’ai pas aimé mais je le trouve un peu long et il me manque un petit truc qui me booste dans ce tome. L’intrigue est pourtant formidable, il y a pleins de nouveaux personnages, et pourtant c’est un tome important pour la suite !
Enfin bon… je ne peux pas trop l’expliquer, j’ai fais un trop pleins, je pense. Je vais attendre un peu avant de lire le tome 5 !



Quatre filles et un jean (tome 1) d’Ann Brashares
« Ma première s’appelle CARMEN.
Elle est brune et trouve ses fesses un peu grosses. Très attachée aux gens qu’elle aime, elle se montre parfois d’une franchise désarmante. Elle a aussi un énorme problème avec son père …
Ma deuxième s’appelle TIBBY.
Elle ne fait pas son âge, ne s’habille pas très filles. Et si elle joue les rebelles, c’est pour mieux masquer sa grande sensibilité. Une rencontre inattendue va bouleverser sa vie…
Ma troisième s’appelle BRIDGET.
Elle est blonde, sexy, sportive, volontaire, mais au fond si vulnérable. Quand elle veut quelque chose, elle l’obtient. Surtout s’il s’agit d’un garçon. Au risque d’aller trop loin …
Ma quatrième s’appelle LENA.
Elle est brune, superbe. Timide et farouche. Elle refuse souvent d’écouter ce que lui dit son cœur. Mais le soleil de Grèce va réveiller en elle des sentiments inconnus…
Mon cinquième est un JEAN.
Symbole de leur amitié, il va passer de fille en fille. Il les accompagnera le temps d’un été, un été qui changera leurs vies pour toujours. »

J’ai été surprise d’autant aimer cette lecture. Je savais qu’elle allait me plaire mais je ne pensais pas autant ! Ca faisait très longtemps que je n’avais pas lu un livre de fille ! Il n’a rien de OUAH, mais moi il m’a fait OUAH. J’ai du mal à expliquer ce que ce livre m’a fait. Mais j’ai été absorbée par l’histoire de ces filles et de ce jean.



Les ailes d’Alexanne, (tome 1 : 4h44) d’Anne Robillard
« A la mort de ses parents, Alexanne Kalinovsky est confiée à sa tante Tatiana dont elle ignorait jusqu’à présent l’existence, Rapidement, la jeune fille constate que cette dame n’est pas une personne ordinaire. Elle vit seule dans un immense manoir aux multiples chambres parfumées à l’encens…
Alors qu’elle a du mal à s’habituer à ce nouvel environnement, Alexanne découvre peu à peu l’histoire de ses origines et ses dons particuliers, levant le voile sur l’héritage étrange dont sa famille l’avait tenue éloignée. Mais des événements imprévus viennent compromettre sa quête spirituelle. Car les bonnes fées ne sont pas toujours celles qu’on croit … »

C’est un livre qui se lit tout seul. L’auteure a bien trouvé les mots pour nous transporté dans cette histoire féerique. Le personnage d’Alexanne m’énervait un peu parfois, d’un côté elle est violente et de l’autre elle est molle des fois. J’essai de comprendre l’effet voulu quand même … Mais bon, ça sera peut être un peu plus démontrée dans les autres tomes !




Les visages de Jesse Kellerman
« Lorsqu’Ethan Muller, propriétaire d’une galerie, met la main sur une série de dessins d’un qualité exceptionnelle, il sait qu’il va enfin pouvoir se faire un nom dans l’univers impitoyable des marchands d’art. Leur mystérieux auteur, Victor Cracke, a disparu corps et âme, après avoir vécu reclus près de quarante ans à New York dans un appartement miteux. Dès que les dessins sont rendus publics, la critique est unanime : c’est le travail d’un génie.
La mécanique se dérègle le jour où un flic à la retraite reconnaît sur certains portraits les visages d’enfants victimes, des années plus tôt, d’un mystérieux tueur en série. Ethan se lance alors dans une enquête qui va bien vite virer à l’obsession. C’est le début d’une spirale infernale à l’intensité dramatique et au coup de théâtre final dignes des plus grands thrillers. »

J’ai pas mal aimé ce livre. L’intrigue est géniale, j’ai adoré les petits flash back, j’ai aimé les personnages, j’ai aimé l’histoire enfin bref, je l’ai aimé quoi, vous aurez compris ça. Le petit truc qui me freine c’est l’écriture de l’auteur, je trouve que le livre est trop bien écrit, certaines tournures de phrases sont vraiment compliquées à comprendre. Mais je pense que je n’ai tout simplement pas l’habitude de lire ce genre d’auteur et que pour pouvoir vraiment apprécié ce genre d’auteur, il faudrait que j’en lise plus !! (Ahah)



Voilà mes lectures de ce mois de Juin ! Mon gros coup de cœur, ça a été « Les ailes d’Alexanne d’Anne Robillard.
Mes plus belles découvertes de ce mois ont été « Je me suis réveillé seul et j’irai me coucher pareil mais un peu plus ivre » d’Anthony Stéri et « Quatre filles et un jean » d’Ann Brasahres. Par contre, j'ai eu une petite déception pour "Les Visages" de Jesse Kellerman parce qu'il m'a été prêtté par un ami qui me disait que ce livre était son préféré. Du coup, il avait mit la barre très haute ... Et finalement, ça n'a pas été un coup de coeur pour moi. 


Si il y a des livres que vous avez déjà lus et que moi j’ai lu ce mois-ci et que vous voulez en débattre, laissez un commentaire, je répondrais avec plaisir ! :D 


--------------------------------------------------
Et vous, qu'avez vous lu ce mois-ci ? 

Vous pouvez me retrouver sur les réseaux sociaux:
YouTube: Shape Fleur
Facebook: Shape Fleur
Twitter: Shape_x
Instagram: Shape190
Snapchat: Shape-x
Gmail: shape.flowers@gmail.com
Livraddict: Shape Fleur