Rechercher dans ce blog

lundi 20 juin 2016

Chain Mail de Hiroshi Ishizaki





Chain Mail de Hiroshi Ishizaki
(Editions du Rocher)

« Sawako est une adolescente réservée et taciturne qui supporte mal la pression de son collège huppé de Tôkyô. Aussi, lorsqu’elle reçoit un étrange e-mail d’une certaine Yukari lui demandant de participer à l’écriture d’une fiction virtuelle, intitulée Chain Mail, elle s’enthousiasme aussitôt pour cette expérience palpitante.
Chacune des participantes devra faire vivre un personnage de l’histoire, racontant les mésaventures d’une jeune collégienne harcelée par un garçon déséquilibré, les autres protagonistes étant le petit ami de la victime et une femme inspecteur de police qui tentent de lui venir en aide. Ces deux derniers rôles seront tenus par Maï, une fan de J-pop gothique, et par Mayumi, une amatrice de romans policiers.
Sans se connaître, les jeunes filles vont trouver dans Chain Mail un exutoire à l’ennui et aux difficultés de leur vie quotidienne. Jusqu’au jour où Sawako commence à se sentir surveillée et suivie, avant de disparaître. De virtuel, Chain Mail serait-il devenu réel ? »

Je commencerai par dire qu’il s’agit ici d’un thriller assez original.
A part des mangas, je n’ai jamais lu de romans d’auteur asiatique. C’était donc une grande première pour moi !

Nous suivons l’histoire de Sawako, Maï, Mayumi et Yukari. Tout commence par cette dernière qui envoie un mail à Sawako l’invitant à participer à une fiction virtuelle. Celle-ci, relaye le mail afin de trouver d’autres personnes qui voudrait prendre part à cette aventure. C’est ainsi que Maï et Mayumi entrent dans le jeu. Au fur et à mesure que l’histoire prend forme, on en apprend plus sur ces quatre filles complètement différentes.
Un jour, Sawako, qui incarne le personnage principal de la fiction, disparaît. C’est alors que les autres participantes vont se demander si ce thriller qu’elles ont inventé, n’était pas devenu réel. Où est Sawako ? Que se passe-t-il ?

Je dois dire que j’ai trouvé ce roman très agréable à lire. L’histoire est bien pensée dans les moindres détails. J’aime beaucoup de genre d’histoire où à la fin vous dites « Nooon ? C’est pas vrai ?!! » (je crois que je le répète trop souvent, d’ailleurs). La chute est très bien pensée. On ne se doute de rien et on est baladé du début à la fin. On fini même par soupçonner un peu tout le monde, des personnages principaux aux personnages secondaires qui n’apparaissent qu’une fois.

J’ai beaucoup apprécié le fait que l’on puisse découvrir les personnages petit à petit. Plus l’histoire avance, plus on en apprend sur elles : leurs problèmes dans la vie réelle, ce qu’elles pensent des autres filles, de la fiction …

Il y a juste un petit point qui m’a déçu … La traduction n’est pas claire. J’imagine que ce n’est pas facile le métier de traducteur puisqu’il faut traduire tout en gardant le style de l’auteur. Ici, j’ai l’impression que certaines phrases n’ont pas de sens, que les mots se perdent entre eux et du coup, on perd le sens et les sentiments de la phrase. Ca m’a frappé dès le début, mais c’est vraiment à la fin, au niveau du dénouement, que cela m’a dérangé. Mais, si vous arrivez à ne pas vous arrêter à ça, je vous promet que vous allez passer un moment très agréable !

----------------------------------------------------

YouTube: Shape Fleur
Facebook: Shape Fleur
Twitter: Shape_x
Instagram: Shape190
Gmail: shape.flowers@gmail.com
Babelio: ShapeFleur
Livraddict: Shape Fleur
BookWeather: Shape Fleur