Rechercher dans ce blog

vendredi 2 septembre 2016

Les fausses bonnes questions de Lemony Snicket (tome 1: Mais qui cela peut-il être à cette heure ?) de Lemony Snicket

C’est avec un énorme plaisir que je vous présente un livre tout droit sorti de la tête de Lemony Snicket, auteur de « Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire » !



« Avant de lire ce livre, il serait préférable de vous poser ces questions :
  1. Voulez-vous savoir ce qui se passe dans une ville en bord de mer qui ne se trouve plus en bord de mer ?
  2. Voulez-vous en apprendre davantage sur un objet volé qui n’a pas du tout été volé ?
  3. Pensez-vous vraiment que cela vous regarde ? Pourquoi ? Quelles sont vos motivations ? En êtes-vous sûr ?
  4. Qui se tient derrière vous ? »


Décidemment, je n’ai pas réussis à me séparer trop longtemps des livres de Lemony Snicket. J’ai à peine fini la série de « Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire » que j’entame une nouvelle saga de Lemony Snicket. Il s’agit donc de « Les fausses bonnes questions de Lemony Snicket ».
Si vous connaissez la plume de cet auteur, vous ne serez pas surpris de ce titre. Si non, n’ayez pas peur, le titre reflète parfaitement l’esprit de l’auteur et l’histoire qui se cache dans ces pages.

Comme « Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire », cette histoire est dingue. Le personnage principal se nomme Lemony Snicket, il a 13 ans et vient d’avoir son diplôme (diplôme de quoi ? C’est une très bonne fausse question dont la réponse n’est pas dans ce tome en tout cas). Lui et sa coéquipière S. Theodora Markson, partent enquêter sur un objet volé qui n’a pas été volé dans une ville qui est censé être en bord de mer mais où il n’y a pas de mer.

J’adore cet esprit tordu. J’ai beaucoup aimé dans ce tome que l’on se pose des questions qui paraissent pertinentes et logiques dans un premier temps et qui, finalement, ne le sont pas du tout. On apprend que les questions les plus bêtes ne sont pas forcément les moins pertinentes, que parfois il suffit juste de regarder devant soit et de ne pas chercher des choses trop compliquées pour comprendre ce qu’il se passe.
L’intrigue au niveau de l’objet volé est totalement folle, les personnages sont plus loufoques les uns que les autres et le lieu est assez inquiétant (surtout quand l’alarme retenti et qu’il faut mettre des masques pour respirer).


Même si ce livre ne parle pas des « Désastreuses aventures des orphelins Baudelaire », je ne peux pas m’empêcher de l’imaginer comme un avant. Mais ça, ça doit être parce que je suis encore trop attachés aux orphelins Baudelaire…

----------------------------------------------------------------

YouTube: Shape Fleur
Facebook: Shape Fleur
Twitter: Shape_x
Instagram: Shape190
Gmail: shape.flowers@gmail.com
Babelio: ShapeFleur
Livraddict: Shape Fleur
BookWeather: Shape Fleur